Tube inox : comment et avec quels outils le couder et le souder ?

 

Le tube inox est devenu l’un des matériaux les plus utilisés et les plus polyvalents dans le domaine de la fabrication. Son alliage à base de chrome et de nickel résiste à la chaleur et à l’oxydation. Le tube inox fait partie des composants de base importants pour les constructions navales et aérospatiales.

Couder un tube inox : la cintreuse, outil universel

Le tube en acier inoxydable est difficile à manipuler, mais il existe plusieurs techniques de le couder. La tâche peut être effectuée plus rapidement et avec le maximum de précision avec un appareil de pliage. En pratique, le tube en acier inoxydable peut être coudé à l’aide d’une cintreuse. Cet outil permet de modifier le tube selon les besoins. La cintreuse modifie l’acier en inox sans abîmer sa structure interne. Il y a la cintreuse manuelle, la cintreuse hydraulique et la cintreuse arbalète.

Pour de raison de sécurité, il est important de déterminer la taille du tube pour voir le matériel de pliage correspondant. Dans la mesure où l’acier n’est pas compatible, l’utilisateur risquera de se blesser durant la manipulation.

Pour ce faire, il faut placer délicatement le tube dans la cintreuse. Une fois introduit, il faut fixer le tube dans la cintreuse de sorte que l’acier soit bien centré. Serrer ensuite la cintreuse pour bien immobiliser le tube en inox. La méthode la plus simple consiste à utiliser une jauge numérique. Cette jauge permettra de trouver le bon angle de pliage, car le coude est très important pour le tube inox. Avoir un angle à 90° permettra par exemple d’installer le tube dans les endroits les plus étroits. On peut trouver ce type de tube dans la plomberie ou pour la construction en bâtiment. Après toutes vérifications, on peut plier le tube à l’angle désiré. À force de presser la cintreuse, le tube se pliera à un angle plus serré. Arrivé à l’angle voulu, le tube en inox peut être retiré de la cintreuse.

Le fonctionnement d’une soudure en TIG

Connaître la signification et l’abréviation de la soudure TIG est important pour quiconque souhaite obtenir un poste de soudeur. Concrètement, TIG signifie en anglais « Tungsten Inert Gas Welding. C’est un procédé de soudure simple qui nécessite l’utilisation des mains. Ce qui distingue d’un bon soudeur TIG à un autre c’est le procédé de soudure. En effet, souder un tube en inox implique un bon raccordement et une bonne finition. Il est important de vérifier la fixation du raccordement pour éviter les éventuelles fuites ou pertes d’énergie.

La première étape consiste avant tout à nettoyer le tube ou le tuyau. On peut utiliser une brosse métallique pour enlever la peinture ou la saleté. Préparer ensuite le joint de soudure en faisant une rainure en forme V. Cette rainure permet de minimiser le nombre de passes de soudure nécessaires à la fusion du tube. Cette précaution minimisera la quantité de chaleur transmise à l’ensemble du tube en inox.

Lors de la soudure TIG, une main sert à maintenir la torche TIG qui produit l’arc. Et l’autre à ajouter le métal d’apport au joint de soudure. C’est pourquoi la soudure TIG est le processus le plus difficile à maîtriser, surtout s’il s’agit d’un tube inox. Ce processus est lent, mais, une fois terminé, il produit une bonne fixation à toutes dimensions d’aciers inoxydables.